top of page
  • Julie FRIOT

Echec et mat

[bâillement]


Suis claquée.


Normal, à 3h près, j’ai fait une nuit blanche (oui, cette phrase n’a pas de sens. Mais j'suis fatiguée, j’vous dis).


Hier soir, on a testé un nouveau jeu de société qu’on nous avait offert il y a de cela quelques semaines et que, emportés par notre rythme de vie trépidant (ben quoi ?), nous n’avions pas encore eu l’occasion d’essayer.


Les parties peuvent se jouer à deux. Parfait. Un cadeau de confinement un peu en avance, somme toute. Nous avons des amis visionnaires, il faut croire.


Mystic Vale. « Façonnez vos cartes par la force de la nature ».


Tout un programme.


21h35. Plein d’entrain (et d’ignorance), on a ouvert la boîte.


21h36. Les 25 pages du livret d’explications de la règle du jeu auraient dû nous alerter.


21h37. David fronce les sourcils devant la première page du livret intitulée « mise en place ».


22h07. David finit de disposer sur la table les 194 cartes du jeu classées selon leurs catégories.


22h08. On aurait dû acheter une table plus grande. Nous ne circulerions plus dans notre petit salon mais au moins nous pourrions jouer à Mystic Vale…


22h13. Les cartes disposées au millimètre près pour toutes tenir sur la table, nous pouvons passer à la page 2 de l’encyclopédie, euh du livret, qui détaille les actions à effectuer par le joueur pendant son tour de jeu.


22h14. Le chat décide de venir s’allonger sur les cartes.


22h16. On a viré le chat et remis en place les cartes. Au millimètre.


22h17. Je demande l’autorisation d’aller faire pipi.


22h20. David me tend la bible, euh le livret de jeu, pour vérifier si je comprends bien la même chose que lui.


22h22. Une goutte de sueur perle sur mon front tandis que je relis pour la 10ème fois la phrase « Si vous choisissez de pousser votre chance, placez votre carte on-deck dans votre champ, résolvez toute capacité « une fois jouée » de cette carte puis révélez la première carte de votre deck »…


22h23. Faisant fi de l’adversité, je poursuis ma lecture. A l’instar du film « Usual Suspects », la révélation aura peut-être lieu à la toute fin du pavé, euh du livret de jeu.


22h29. « Si votre jeton Mana est sur sa face active, vous pouvez le retourner sur sa face utilisée pour gagner un Mana supplémentaire »


22h30. Je jette un regard désespéré à David, au bord des larmes.


22h31. Il ignore délibérément mon appel à l’aide et lance « Bon, et ben on comprendra mieux en jouant ! C’est parti ? »


22h32. Faut que je lance les dés ?


22h33. Ah non, y a pas de dés.


22h35. J’ai le regard d’un veau pris dans des barbelés (enfin je n’ai jamais vu de veau pris dans des barbelés mais je suppose qu’ils ont ce genre de regard). David tente de me venir en aide. « Faut que tu entames ta phase de semence et après tu pourras passer à la phase de récolte…».

C’est quoi, ça ? Cannabis Game ? Je me retiens de lui demander si on ne peut pas passer directement à la phase de jeu où on fume le résultat de notre récolte mais j’ai le bon goût de me la fermer pour une fois.


22h36. D’autant que David poursuit : « Sauf si bien sûr tu déclines, auquel cas, tu passes ta phase de récolte et tu effectues directement ta phase de défausse ».


22h37. Les mains tremblantes, le souffle court, j’attaque la partie. Je suis au bord de l’apoplexie mais j’essaie de me contrôler pour ne pas perdre connaissance sur le plateau jeu qu’on a mis (à peine) une petite heure à installer.


23h29. Yiha ! Déjà 2 tours de jeu effectués sans encombre, on est les rois du pétrole ! (enfin du « façonnage des carte par la force de la nature », pardon). Et on n’a presque pas eu besoin de se référer à l’annuaire téléphonique, euh, au livret de jeu pour ça !


23h47. En cumulant le symbole soleil avec la patte d’ours, j’achète la carte VAL « lac d’Azur » qui me donne un Mana supplémentaire. Et j’ajoute 2 cartes évolutions « jardins fertiles » avec le cumul de mes Mana.


23h48. Je me tourne vers David, rigolarde : « T’as vu cette phase de récolte de dingue ? Faut dire, j’ai eu de la chance lors de ma phase de semence. J’ai pu cumuler 4 symboles [déclin] car j’avais un symbole [croissance] ! Et mon jeton Mana est toujours sur sa face utilisée donc je peux encore le retourner sur sa face active ! ».

Il rit avec moi. Humour d’initiés, vous ne pouvez pas comprendre. Mystic Val, ça ne se raconte pas, ça se vit.


02h12. David pioche le dernier point de victoire.


02h27. 32 points de victoire pour David, 27 pour moi. C’était serré mais je pense que c’est la carte Val « ruisseau chatoyant » qui a fait la dif ! Elle vaut 6 points de victoire quand même !


02h28. « On s’en refait une petite ? » lance David. Et il sourit, content de lui !


02h29. J’envisage sérieusement de dormir sur le canapé, le visage collé sur les cartes Val éparpillées de partout.


02h30. David me rappelle à l’ordre, il est hors de question que je cours le risque de mettre de la bave sur les jetons de points de victoire, il faut tout ranger MAINTENANT.


02h43. Nous avons fini de trier et de ranger les 194 cartes du jeu et les 57 jetons de points de victoire.


02h45. David s’étire en baillant. Se faisant, il renverse la boîte de jeu restée ouverte à ses côtés.


02h46. Nous contemplons sans un mot les 194 cartes et les 57 jetons de victoire étalés au sol.


02h47. Pour la première fois de ma vie, j’envisage sérieusement de mettre fin à mes jours.


02h59. Nous avons enfin rejoint notre lit. Prise d’une angoisse soudaine, je me tourne vers David : « Mon amour, s’il te plaît, demain, on fera plutôt un Puissance 4, hein ? »

41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page