• Julie FRIOT

NYC TRIP #2

Dernière mise à jour : 17 juin



" - Mon amour, tu peux laisser un mot aux copains qui viendront garder le chat pendant notre voyage à New York ?

- Oui, oui, pas de souci, j'avais justement deux ou trois trucs à leur écrire, je m'y mets tout de suite !"


Quand je l'ai vu, concentré, le sourcil froncé, la langue un peu tirée, le stylo noircissant frénétiquement la feuille de papier, je me suis approchée à pas de loup (dans la vraie vie, je ne sais pas faire mais c'est mon blog, si j'ai envie de m'inventer un caractère tout en discrétion et douceur, je fais ce que je veux) et j'ai jeté un œil curieux :


Les amis, je dois m'en aller

Je n'ai plus qu'à jeter mes clés

Car elle m'attend depuis que je suis né

L'Amérique

J'abandonne sur mon chemin

Tant de choses que j'aimais bien

Cela commence par un peu de chagrin

L'Amérique


"- Mais enfin mais t'es complètement con ! Pourquoi tu veux jeter les clés ? Tu sais combien ça coûte de faire refaire un trousseau ?

- …

- Vas-y, fais voir ton papier là que je lise la suite !"


Toutes discrétion et douceur (même imaginaires) envolées, je lui ai brusquement arrachée la lettre des mains.


L'Amérique, l'Amérique

Je veux l'avoir et je l'aurai

L'Amérique, l'Amérique

Si c'est un rêve, je le saurai

Tous les sifflets de trains, toutes les sirènes de bateaux

Ont chanté cent fois la chanson de l'Eldorado

De l'Amérique


" - Un rêve, un rêve, mouais … à 2000 euros par personne le voyage, va vite falloir arrêter de dormir pour éviter de rêver parce que sinon, bonjour la banqueroute. Et puis, c'est quoi cette histoire de trains et de bateaux ? Réveille toi mon p'tit bonhomme, le Titanic a coulé, bienvenue dans la modernité et l'ère de l'aviation ! Tu voulais pas y aller en pédalo tant qu'on y est ? … oh p*****, y a encore un paragraphe, voyons voir…"


Les amis, je vous dis adieu

Je devrais vous pleurer un peu

Pardonnez-moi si je n'ai dans les yeux

Que l'Amérique

Je reviendrai je ne sais pas quand

Cousu d'or et brodé d'argent

Ou sans un sou, mais plus riche qu'avant

De l'Amérique

" - Nan mais t'as craqué complet, mec ! T'es peut-être au chômage en ce moment mais moi j'ai un taf alors je te garantis que je connais très exactement notre date de retour. Et vu ce que tu racontes à tes potes là, je vais plutôt me charger de gérer les comptes pendant nos vacances parce que revenir sans un sou mais plus riche qu'avant, gnagnagna, moi j'suis pas trop pour… Okay, le poète ? Allez, va faire tes affaires, on s'en va !"


J'ai déchiré sa lettre et réécrit un mot.


Salut les copains.

Les croquettes sont dans le placard de la cuisine.

Merci de penser à changer l'eau dans la gamelle à chacun de vos passages.

La caisse est à nettoyer samedi.

Bises et à dans 10 jours.


Simple. Basique.


On a fermé la porte à clés, on a les a soigneusement rangées ("je n'ai plus qu'à jeter les clés", j't'en foutrai ! N'importe quoi) et on est partis.


Direction NEW YORK CITY, USA.


GALERIE "C'est normal à New York" :


A bientôt pour le prochain épisode.


Cœur et hot-dogs avec les doigts !


J.


#newyork #newyorkcity #nyc #nyctrip

#newyorkstreetphotography #newyorkstreets #streetsofnewyork



Merci Joe pour ton aimable collaboration sur ce post :


72 vues5 commentaires

Posts récents

Voir tout